FAQ - Foire au questions

FAQ sur la planification

Département de la planification Conseil du comté de Kilkenny

Autorisation de planification Foire aux questions

Afin d'informer et d'aider le public dans le processus de demande de permis d'urbanisme, la Section de l'urbanisme a compilé une liste de questions fréquemment posées.

Vous songez à construire une maison rurale qui nécessite un système de traitement des eaux usées sur place.

Vous devez engager un évaluateur de site compétent pour déterminer la pertinence de votre site (y compris les tests de percolation) pour l'installation d'un système d'égouts. Le test est connu sous le nom de test de caractérisation du site ou d'évaluation de l'adéquation du site. Il est prudent d'effectuer ce processus avant d'engager des dépenses dans des conceptions de maison détaillées.

1. Afin de protéger les candidats à la planification et dans le but d'obtenir un service de haute qualité, le conseil du comté de Kilkenny a compilé une liste d'évaluateurs de l'adéquation du site. Il s'agit d'une liste de personnes travaillant dans la région de Kilkenny et ayant suivi une formation spécifique en évaluation de l'adéquation du site. Tous les essais de caractérisation du site doivent être effectués par une personne qualifiée et compétente.

2. Pour être inclus dans la liste, les évaluateurs devaient démontrer leur compréhension des procédures d'évaluation de site de l'EPA en réussissant le cours FÁS sur "l'évaluation de l'adéquation du site pour la gestion des eaux usées sur site". Ce cours est désormais dispensé par le Local Authority Services National Training Group. En outre, les évaluateurs de chantier doivent être couverts par une responsabilité civile professionnelle de 1 million d'euros.

Les coordonnées des personnes figurant sur cette liste sont disponibles sur la page d'accueil de Planning.

3. La liste est fournie pour aider les candidats à la planification. Les candidats sont toutefois informés que les évaluateurs du site sont employés directement par eux et que le conseil du comté de Kilkenny ne peut assumer aucune responsabilité quant à la qualité des rapports produits.

4. Certification de l'installation du système de traitement des eaux usées : à la réception de l'autorisation de planification complète, un évaluateur du site doit certifier que le système sur site a été construit/installé conformément aux dispositions conformément aux dispositions du code de pratique de l'EPA : systèmes de traitement et d'élimination des eaux usées Serving Single Houses (pe ≤ 10) également appelé code de pratique de l'EPA ou EPA, 2009. Ce certificat doit être soumis à l'autorité locale avant l'occupation de la maison et pour se conformer à la condition de planification pertinente.
Voir également la section au bas de cette page pour plus d'informations.

Q. Quelle est la différence entre l'autorisation d'urbanisme et l'autorisation d'urbanisme complète ?
A. Le permis d'urbanisme est un processus en deux étapes. La première étape comprend le dépôt d'une demande d'autorisation de contour. Cette étape ne nécessite pas de plans de maison mais toutes les autres exigences d'adéquation du site. C'est une autorisation de principe. Le service urbanisme doit prendre une décision dans les 8 semaines et pas avant 5 semaines. Si l'autorisation de contour est accordée, elle détient un délai de 5 ans. Cependant, il est important de noter qu'en vertu des lois d'aménagement et de développement 2000-2015, le demandeur doit demander la deuxième étape (autorisation consécutive à l'octroi de l'autorisation-cadre) dans les 3 premières années. La deuxième étape oblige le demandeur à déposer les plans de maison nécessaires. Le service de planification doit à nouveau prendre une décision dans les 8 semaines et pas avant 5 semaines.

Le dépôt d'un dossier de candidature peut être effectué dans un délai de 5 semaines à compter de sa date de dépôt. La soumission d'une demande d'autorisation consécutive à l'octroi d'une ébauche qui a déjà été adressée et accordée en vertu de l'ébauche d'origine ne sera pas prise en compte, par exemple si une autorisation d'ébauche est accordée pour une maison, une personne ne peut pas déposer une soumission concernant une maison construit à la deuxième étape qui est autorisation consécutive à l'octroi d'ébauche. À l'étape de l'autorisation subséquente, une personne souhaitant faire une soumission ne peut généralement faire une soumission qu'en relation avec la conception de la maison, car les plans de la maison sont soumis à ce stade.

Le permis de construire complet est effectué en une seule étape. Le demandeur dépose tous les plans, dessins, prescriptions d'aptitude au site nécessaires. Le service urbanisme doit prendre une décision sur la base des documents, plans et dessins déposés dans un délai de 8 semaines et au plus tard dans un délai de 5 semaines. Une personne doit déposer une soumission dans les 5 premières semaines du service de planification. réception de la candidature. Le délai d'autorisation est de 5 ans. Le développement doit être achevé dans le délai de 5 ans.

Q. Dois-je informer le Conseil de comté lorsque je souhaite commencer la construction et si oui, quelle est la procédure ?
Les informations concernant les avis de lancement sont couvertes dans le
Section de contrôle des bâtiments de la planification

Q. Si je ne peux pas me rendre au Bureau d'urbanisme, comment puis-je connaître l'état de ma demande d'urbanisme ou d'une autre demande ?
R. Il existe deux méthodes pour obtenir le statut de votre candidature ou celle d'une autre.

La première méthode serait de simplement téléphoner au service d'urbanisme au 056-7794010. Si vous souhaitez connaître l'état d'avancement d'une demande qui n'est pas la vôtre, vous devrez connaître soit le numéro de référence d'urbanisme (exemple P06-000), soit le nom du demandeur et l'adresse du lotissement.

La deuxième méthode est via Internet. Vous pouvez vous connecter au site Web des conseils du comté de Kilkenny et accéder au système E-Plan. Cette méthode vous offre beaucoup plus d'informations concernant une application. Vous avez deux options lorsque vous recherchez des applications de planification sur le système E-Plan. Vous pouvez récupérer la liste de toutes les demandes (reçues, accordées, rejetées, etc.) dans une période de temps, ou vous pouvez rechercher un nom ou un numéro de dossier.Lien vers la recherche de planification

Une fois que vous avez obtenu la demande de planification pertinente, vous pourrez voir : Nom et adresse du demandeur Description du développement Adresse du développement.

Vous pouvez également afficher une disposition du site et / ou une photographie aérienne du développement proposé à partir du système de cartographie numérique du conseil du comté de Kilkenny.
Comme vous pouvez le constater, vous disposez de plus d'informations en consultant l'état des demandes d'aménagement sur le site Web des conseils du comté de Kilkenny.
Ce qui suit vous mènera au système E-Plan - Cliquez sur le symbole E-Plan

Lien Eplan

Autorisation de planification publicitaire

Q. Quand dois-je annoncer mon intention de demander un permis de construire ?
A. Dans la période de deux semaines avant de faire la demande de planification, vous êtes obligé de donner un avis de votre intention de faire la demande dans un journal approuvé par le Conseil du comté de Kilkenny.

Q. Quels journaux sont approuvés par le conseil du comté de Kilkenny pour la planification des publicités ?
A. Voici la liste approuvée des journaux pour les avis d'urbanisme concernant les zones spécifiées dans le domaine fonctionnel du conseil du comté de Kilkenny : ce qui suit est la liste approuvée des journaux pour les avis d'urbanisme concernant les zones spécifiées dans le domaine fonctionnel de Conseil du comté de Kilkenny :

Q. Quelles informations mon avis de journal doit-il contenir ?
A. Votre avis de journal doit contenir les éléments suivants :

  1. Conseil du comté de Kilkenny comme en-tête
  2. Le nom du demandeur
  3. L'emplacement, la ville ou l'adresse postale du terrain ou de la construction à laquelle la demande se rapporte
  4. Que la demande porte sur une autorisation de développement, une autorisation de maintien de développement, une autorisation de contour pour le développement ou une autorisation consécutive à l'octroi d'une autorisation de contour (en indiquant le numéro de référence sur le registre de l'autorisation de contour pertinente)

    La nature et l'étendue du développement, y compris :

    je. Lorsque la demande concerne un lotissement consistant en ou comprenant la mise à disposition de maisons, le nombre de maisons à fournir
    ii. Lorsque la demande porte sur le maintien d'un ouvrage, la nature de l'usage projeté de l'ouvrage et, le cas échéant, la durée pour laquelle il est proposé de conserver l'ouvrage
    iii. Lorsque la demande concerne un développement qui consisterait en ou comprendrait la réalisation de travaux sur une structure protégée ou une structure protégée proposée, une indication de ce fait
    iv. Lorsque la demande concerne un développement qui comprend ou est aux fins d'une activité nécessitant une autorisation de lutte intégrée contre la pollution ou une autorisation de gestion des déchets, une indication de ce fait
    v. Lorsqu'une demande d'urbanisme porte sur le développement dans une zone de développement stratégique, une indication de ce fait
    vi. Lorsque la demande est accompagnée d'une étude d'impact sur l'environnement, une déclaration à cet effet
  5. Que la demande d'urbanisme puisse être inspectée ou achetée moyennant des frais n'excédant pas le coût raisonnable de la copie, dans les bureaux du Département de la planification, Conseil du comté de Kilkenny, County Hall, John Street, Kilkenny, pendant ses heures d'ouverture au public à 9.00h1.00. - 2.00 h 4.00 et 20.00 h 5 - XNUMX h XNUMX du lundi au vendredi, et une réclamation ou une observation relative à la demande peut être faite par écrit à l'autorité d'urbanisme contre paiement de la redevance prescrite (XNUMX €) dans le délai de XNUMX semaines à compter du la date de réception par l'Autorité de la demande d'urbanisme.

Q. Dois-je soumettre l'avis de presse avec ma demande?
A. La pleine page du journal montrant l'avis de la demande doit être soumise avec votre demande.

Q. Quand dois-je ériger mon avis de site et combien de temps dois-je le laisser en place ?
A. Dans le délai de 2 semaines précédant le dépôt de la demande, vous devez ériger une notice de chantier. La notice de chantier doit être maintenue sur place pendant une durée minimale de 5 semaines à compter de la date de dépôt de votre candidature.

Q. Quelles informations la notice du site doit-elle contenir ?
A. L'avis de chantier doit indiquer les détails; la nature et l'étendue du développement proposé dans le formulaire standard d'avis de site préparé par le conseil du comté de Kilkenny. Le contenu de votre avis de site doit être conforme au contenu de votre avis de journal.
L'avis de chantier doit contenir la date à laquelle il a été érigé.
La notice de chantier doit être au format A4 et sur fond blanc.
Remarque : Lorsqu'une demande d'aménagement est faite à l'égard d'un terrain ou d'une structure et qu'une demande subséquente est faite dans les six mois à compter de la date de la première demande, l'avis de site pour la demande subséquente doit être sur fond jaune.

Q. Où dois-je ériger l'avis de site ?
A. L'avis de chantier doit être érigé ou fixé à un endroit bien en vue sur ou près de l'entrée principale du site/de la structure de manière à pouvoir être lu par les passants depuis la voie publique.
Il ne doit être caché à aucun moment.
Lorsqu'il y a plus d'une entrée depuis la voie publique, d'autres avis de chantier sont requis à chaque entrée.

Q. Dois-je soumettre une copie de l'avis de site avec ma demande?
R. Une copie de l'avis de site doit être soumise avec votre demande.

 

 

PROBLÈMES DE PERCOLATION ET D'EAU SOUTERRAINE CONCERNANT LA PLANIFICATION

Q1. Qu'est-ce que le programme de protection des eaux souterraines ?
A. Le programme de protection des eaux souterraines fournit des orientations au conseil du comté de Kilkenny dans la prise de décision sur l'emplacement, la nature et le contrôle des développements et des activités afin de protéger les eaux souterraines.

Q2. Qu'est-ce que l'EPA, le manuel de traitement des eaux usées, les systèmes de traitement pour les maisons individuelles ?
R. L'EPA, Wastewater Treatment Manual, Treatment Systems for Single House est essentiellement un document d'orientation sur la conception, l'exploitation et l'entretien des systèmes de traitement des eaux usées sur site pour une maison individuelle. Il est disponible à l'achat auprès du Bureau des publications de l'EPA, PO Box 3000, Johnstown Castle Estate, Co. Wexford.

Q3. Existe-t-il une exigence spécifique de taille minimale du site à des fins de planification ?
R. En général, la réponse est non, dans une zone urbaine ou rurale.

Dans les zones urbaines où un raccordement au réseau public d'approvisionnement en eau et d'assainissement est disponible, aucune exigence de taille minimale de site ne s'applique.

Dans les zones rurales, il n'y a pas d'exigence de taille de site spécifique, mais c'est plus complexe car vous devez respecter les distances de séparation définies par le code de pratique de l'EPA et le programme de protection des eaux souterraines. Ces normes établissent les distances minimales entre la fosse septique/le système de traitement des effluents, etc. et la maison proposée, le puits, les limites, la route, l'habitation adjacente, etc. et constitueront une base pour la superficie du site qui sera requise. Ces normes de séparation minimales peuvent devoir être modifiées par le demandeur après examen d'autres facteurs tels que les essais spécifiques au site sur le site, la protection des eaux souterraines, l'emplacement des puits de forage proposés ou existants et l'évaluation de la conception recommandée du système de traitement des effluents du site jugé approprié. pour le site et par extension aura une incidence sur la superficie du site requis.

Q4. Quelles sont les distances minimales entre un système de traitement ou une fosse septique et mon puits, le puits voisin, les limites du site, les routes, etc. ?
Le tableau 6.1 du code de pratique de l'EPA indique les distances de séparation minimales requises. La distance minimale à un puits varie de 15 à 60 m selon les conditions du site et si le puits est en amont ou en aval

.
Q5. L'autorité locale se charge-t-elle des tests de percolation et des trous d'essai ?
A. Non. Le conseil du comté de Kilkenny n'entreprend pas les tests. Il est de la responsabilité du demandeur d'engager une personne pour effectuer les tests et de s'assurer que cette personne est à la fois dûment qualifiée et indemnisée à cette fin. Tous les tests de caractérisation du site (tests de percolation, test de trou d'essai, etc.) doivent être effectués par un évaluateur de site dûment qualifié et compétent. Une liste d'évaluateurs de site qualifiés travaillant à Kilkenny est disponible sur la page d'accueil de la section Planification. Tous les résultats des tests sont soumis dans le cadre de la demande sur ce qu'on appelle un formulaire de caractérisation du site.

Q6. L'autorité locale inspecte-t-elle les trous d'essai et de test de percolation ?
R. Oui. Entre autres choses, lorsqu'un planificateur de l'autorité locale visite le site, il examine visuellement les trous d'essai et de test et confirme que les résultats des tests soumis sont représentatifs des conditions observées sur le site. Un formulaire de caractérisation de site mal rempli rend l'évaluation du site plus difficile pour l'autorité locale et rend beaucoup plus probable que le processus de demande se prolonge inutilement. Le demandeur est encouragé à examiner les données avant de les soumettre et à interroger l'objectif et les implications des différents résultats et conclusions des tests avec l'évaluateur du site.

Q7. Quels sont les différents types de trous que l'on peut observer sur le site ?
Il existe essentiellement trois types : un trou d'essai, un trou d'essai de percolation T et un trou d'essai de percolation P.
Le trou d'essai est le plus grand des trois. Les dimensions exactes varieront, mais il devrait être creusé à une profondeur d'au moins 1.2 m sous le radier de la tranchée de percolation la plus basse. Le trou d'essai est utilisé pour déterminer le niveau de la nappe phréatique, la profondeur du substratum rocheux et pour faciliter l'examen du sol/sous-sol.
Le test de percolation T est effectué à la profondeur du radier du tuyau de percolation et les trous mesurent 300 mm x 300 mm x 400 mm de profondeur. Les trous d'essai de percolation P sont similaires sauf que l'essai est effectué à la surface du sol. Il y a un minimum de 3 trous par test de percolation et ces tests sont utilisés pour déterminer les caractéristiques de percolation du sol et du sous-sol.

Q8. Où les trous d'essai et de test de percolation doivent-ils être situés sur le site ?
A. Les trous d'essai et d'essai de percolation doivent être situés à proximité de l'emplacement de la zone de percolation/du filtre de polissage proposés, de sorte que l'emplacement choisi puisse raisonnablement être considéré comme représentatif des conditions du sol/sous-sol à l'emplacement de la percolation proposée. zone/filtre de polissage. Pour plus de clarté, il serait utile que l'emplacement des trous d'essai/d'essai soit clairement indiqué sur le plan d'aménagement du site soumis pour accompagner toute demande d'aménagement, afin de faciliter leur emplacement lorsque le planificateur régional du conseil de comté visite le site.

Q9. Combien de temps les tests de percolation doivent-ils durer sur site ?
R. Il s'agit d'un test d'au moins deux jours.
Les procédures précises pour les tests de percolation T & P sont décrites dans le code de pratique de l'EPA. Le premier jour, un pré-trempage est effectué, ce qui consiste simplement à remplir les trous de test de percolation avec de l'eau. Le deuxième jour, le test proprement dit est effectué et peut s'étendre sur des jours supplémentaires en fonction des résultats applicables au site. Si, par exemple, une valeur de percolation T de 50 s'applique, ce qui est un résultat satisfaisant, le temps pris pour le test sera supérieur à 13 heures, et cela exclut le temps pris pour toutes les procédures de pré-trempage.

Q10. Combien de temps les trous d'essai doivent-ils rester ouverts ?
A. Le trou d'essai doit être laissé ouvert pendant toute la durée du processus de candidature. Cependant, dans certaines circonstances où, après la visite initiale sur le site, l'autorité locale est satisfaite des données des trous d'essai/de test soumises avec la demande, l'autorité locale peut consentir au remplissage des trous d'essai/de test. Dans toutes les autres circonstances, ils doivent rester ouverts pour inspection et être convenablement clôturés et/ou couverts. Si les trous d'essai doivent être recouverts, cela doit être fait de manière à ce que le couvercle puisse être retiré pour faciliter l'inspection ultérieure. La sûreté et la sécurité des trous d'essai relèvent de la responsabilité du demandeur/propriétaire.

Q11. Combien de temps les informations contenues dans le formulaire de caractérisation du site (résultats des essais/tests de percolation, etc.) sont-elles valides pour être soumises dans le cadre d'une demande de planification ?
L'autorité de planification considère qu'un intervalle supérieur à 3 ans rendrait probablement nécessaire des tests supplémentaires pour vérifier les données soumises et le demandeur doit en tenir compte car le processus de demande peut être prolongé. Évidemment, plus la période de temps entre la réalisation des essais/tests de percolation et la soumission de la demande de planification formelle est courte, plus les conditions du site sont représentatives de celles rencontrées à l'origine par l'évaluateur du site. En général, l'applicabilité et l'utilité des informations contenues dans la Caractérisation du site se détérioreront avec le temps. Cependant, chaque demande est différente et chacune est traitée selon ses propres mérites par l'autorité de planification en tenant compte de tous les facteurs liés au site.

Q12. Peut-il y avoir une variation dans les résultats entre l'heure d'hiver/d'été ?
A. Le test de trou d'essai est un test pour déterminer le profil sol/sous-sol, l'infiltration d'eau, les variations saisonnières et les conditions du sous-sol. Le test P/T de percolation sert à déterminer la perméabilité sol/sous-sol. Un point à noter est que le test P/T est un test qui détermine la perméabilité de l'état saturé du sol/sous-sol. Constater par exemple que les rushs sur un site signifient probablement une mauvaise percolation tout au long de l'année, leur absence n'exclut pas la possibilité de variations saisonnières. Cependant, si le formulaire de caractérisation du site est rempli avec diligence et précision en notant toutes les observations, etc., les variations saisonnières anticipées peuvent être observées et notées et prises en compte dans la conception. Noter ces différences subtiles demande du temps, de la patience et de l'expérience. La qualité de certaines candidatures montre qu'un temps insuffisant n'est pas consacré à la caractérisation du site.

Q13. L'écart de temps entre le moment où les tests sont effectués sur mon site et le moment où le site est visité par le planificateur de zone peut-il être important et faire apparaître mon site pire/meilleur qu'il ne l'est ?
R. Cet intervalle de temps ne devrait pas être un problème si le formulaire de caractérisation du site est rempli de manière suffisamment détaillée et précise pour que tout ce qui est observé puisse être expliqué.

Q14. Est-il possible que les caractéristiques de percolation dans mon champ soient très différentes de celles de mes voisins ?
A. Des variations peuvent survenir pour diverses raisons et c'est pourquoi les informations recueillies dans le cadre du formulaire de caractérisation du site sont si cruciales pour que les raisons de ces variations puissent être expliquées de manière satisfaisante. Il convient en outre de noter que de telles variations peuvent également se produire au sein d'un même champ.

Q15. Tous les sites sont-ils adaptés ou peuvent-ils être conçus pour être adaptés à un système de traitement des effluents sur site ?
R. La réponse simple à cette question est non.

Q16. J'envisage de demander une prolongation. Lors de la demande de permis de construire, y a-t-il des problèmes concernant mon système de traitement des effluents existant que je devrais résoudre ?
R. Oui. Si l'extension entraîne ou a le potentiel d'accueillir des personnes supplémentaires, il sera nécessaire d'entreprendre une évaluation complète du système complet de traitement des effluents tel qu'il existe sur le site. Il doit être démontré que le système complet de traitement des effluents a une capacité de réserve suffisante pour permettre le développement en tenant dûment compte des normes modernes telles qu'elles s'appliquent désormais aux systèmes de traitement des effluents sur site. Il convient de noter que lorsque l'on se réfère au système complet de traitement des effluents, cela inclut tout puisard/zone de percolation/filtre de polissage qui peut être rattaché à une fosse septique.

Q17. Je demande une extension mais nous ne serons toujours que deux résidents dans la maison après l'achèvement de l'extension, c'est-à-dire aucun changement dans le nombre de résidents. Dans ce cas, pourquoi dois-je moderniser mon système de traitement des effluents ?
A. La taille du système complet de traitement des effluents requis est basée sur l'occupation maximale du développement qui à son tour est basée sur le nombre de chambres. Encore une fois, les informations requises ne sont que le reflet des normes plus détaillées qui doivent désormais être satisfaites dans le cadre de la demande d'aménagement dans l'intérêt de la protection de la santé publique et de l'environnement.

Q18. L'autorité locale concevra-t-elle le système de traitement des effluents sur place en fonction des informations soumises dans le cadre de ma demande de planification ?
R. Non, la fonction de l'autorité locale est d'évaluer la conception telle qu'elle est fournie par le demandeur. Il incombe au demandeur de soumettre la conception proposée en fonction des informations obtenues grâce au formulaire de caractérisation du site et d'autres informations pertinentes à la demande. Le Conseil exige que les personnes engagées pour concevoir le système de traitement des effluents sur site soient dûment qualifiées. Le Conseil recommande également fortement que les personnes qui entreprennent la conception aient la qualification FETAC dans les évaluations d'adéquation du site pour les systèmes de traitement des eaux usées sur site.

Q19. Mon agent vient de remplir le formulaire de caractérisation du site. Y a-t-il des éléments particuliers que je devrais demander à mon agent avant de le soumettre dans le cadre de ma candidature ?
R. Vous devez d'abord examiner l'ensemble du formulaire que l'agent se propose de soumettre et vous mettre à la place du planificateur de secteur. Vous devriez vous poser une question simple. Les informations contenues dans la fiche de caractérisation du site peuvent-elles expliquer de manière satisfaisante les conditions auxquelles on aurait pu s'attendre à cet endroit et celles qui peuvent être observées sur le site ? Si vous n'êtes pas clair, il est fort probable que le planificateur de zone sera du même avis. Vous devez faire réviser par l'agent les informations à soumettre et pallier les anomalies constatées. Les blancs ou les points d'interrogation doivent être aplanis. Fondamentalement, le formulaire de caractérisation du site a-t-il un sens ? Si le demandeur soumet un formulaire de caractérisation du site défectueux sans modifications, le planificateur de secteur a deux options : refuser ou demander des informations supplémentaires.

Q20. Dans quelles circonstances l'autorité chargée de la planification sera-t-elle d'avis que des informations supplémentaires seront nécessaires sous la forme d'une analyse des eaux souterraines ?
R. Chaque demande d'aménagement est évaluée selon ses propres mérites et il n'y a pas deux demandes identiques. Cependant en général si :
1. Le site proposé est situé dans une zone où le développement dépasse ou s'approche du développement du ruban.
2. Le nombre de développements dans une zone suggère un risque accru pour la qualité des eaux souterraines.
3. Il existe des preuves récentes de la mauvaise qualité des eaux souterraines sous-jacentes dans la région.
4. Il y avait des préoccupations antérieures sur d'autres demandes de planification soulevées en ce qui concerne la qualité des eaux souterraines dans la région.
5. Les précédents motifs de refus de permis de construire soulevaient des problèmes liés à la qualité des eaux souterraines.
Il est inévitablement plus probable que l'autorité de planification considère qu'une analyse des eaux souterraines est nécessaire.
Il est très important de noter que des responsabilités croissantes et des exigences légales statutaires sont exigées et imposées à l'autorité locale en ce qui concerne l'évaluation des aménagements où des rejets dans les eaux souterraines sont proposés.

Q21. Comment et où je prélève l'échantillon peut-il avoir un impact sur les résultats que je peux obtenir pour l'analyse de l'eau souterraine ?
A. L'emplacement où l'échantillon de puits doit être prélevé doit être déterminé par une personne dûment qualifiée de sorte qu'il puisse raisonnablement être considéré comme représentatif de la qualité de l'eau souterraine dans la région. Lors du prélèvement d'un échantillon dans un puits existant, il convient de noter l'état du puits, la protection de la tête de puits, son âge et les détails de construction s'ils sont disponibles et tout autre élément susceptible d'influencer les résultats d'essai pouvant être obtenus.

Q22. Quels sont les critères des autorités locales lors de l'évaluation des rapports hydrogéologiques ?
A. Lors de l'examen des rapports hydrogéologiques, l'autorité locale tient compte des analyses précédentes dans la zone élargie, de la concentration maximale admissible (MAC) et des niveaux indicatifs de la législation nationale/européenne et des modifications futures imminentes de ces limites par l'EPA/GSI/SERBD dans le cadre de Directive-cadre sur l'eau.

SITES INTERNET UTILES POUR PLUS D'INFORMATIONS
GSI - Service géologique d'Irlande
EPA - Agence de protection de l'environnement
Gov.ie - Informations sur la planification du ministère du Logement, des Gouvernements locaux et du Patrimoine

Logo promotionnel Kilkenny
Slogan de Kilkenny : Venez voir, venez faire